Les poèmes

Emotions poétiques

Ce petit livre édité par Antoine POL fin Octobre 1918 à compte d’auteur à 110 exemplaires pour ses amis a une histoire.

En effet l’avant-veille de sa mort le 19 juin 1971, mon grand père savait déjà que son poème Les Passantes lui survivrait. Il était heureux malgré sa maladie et la mort qu’il savait proche. Il me dit : « - Moi j’ai écrit Les Passantes, toi tu les entendras chanter pour moi… » Je lui demandais la permission de rééditer son livre plus tard et lui en fit la promesse. 35 ans plus tard, je rencontrais les amis de Brassens à Vaison la Romaine, ceux-ci me demandaient de rééditer le livre à l’identique où figure le Poème, j’accédais à leurs désirs en 2005 . Les 600 volumes partirent comme une volée de moineaux, je dû faire une seconde réédition en avril 2011.

En 1944, Georges Brassens trouve ce recueil chez un bouquiniste de la Porte de Vanves et en le feuilletant découvre le poème, il achète le livre pour 2ou 3 francs se privant d’un sandwich aux dire de René Fallet. Il se met alors aussitôt à écrire les premières notes de musique. Sa mélodie va le travailler jusqu’en 1964 et longtemps encore après.Les Passantes figurent dans les livres de Français de troisième et quatrième.
Une thèse a été écrite sur l’auteur. Et ce poème est traduit en plus de 18
langues grâce à la merveilleuse mélodie de Brassens. Il a 100 ans cette année
car il fût composé en 1911. Par un mot n’a une ride malgré le temps…

Des Passantes à l'Oiseau Blanc

Ce livre est né en juin 1971 au cours de l'une des dernières conversations entre Antoine POL et moi l'avant-veille de sa mort. Après avoir parlé DES PASSANTES et de son livre Emotions Poétiques édité en 1918, livre où figure Les Passantes mise en musique par Georges BRASSENS que je désirais rééditer un jour. Je lui soumettais l'idée de rassembler dans un même ouvrage nos trois générations, il avait trouvé cette idée intéressante mais délicate à réaliser.

Trente cinq ans après en 2006, j'éditais à compte d'auteur et à 220 exemplaires cet ouvrage intitulé "DES PASSANTES A L'OISEAU BLANC" que je faisais illustrer par le peintre et ami Paul André D'India de 70 dessins. L'Oiseau blanc fait référence aux 2 pilotes Nungesser et Coli disparût en mer, un clin d'œil aussi à Jean Mermoz ami d'Antoine POL et d'Alain mon père fou d'aviation qui devint pilote grâce à Mermoz qui lui fait passer son baptême décollant de Villaroche et atterrir à Issy les Moulineaux

 

Poèmes contes et fables illustrés de 1906 à 2006 des quatre générations POL et non trois, car entre temps 35 ans ont passés. On y découvre la biographie et la bibliographie d'Antoine POL et d'Alain POL ainsi que les  poèmes de mes trois filles et les miens. Six auteurs rassemblés sur 100 ans  de poésie. Au file des pages chaque auteur vous emporte dans son univers vivant et secret où l'amour se glisse parfois entre les lignes, un regard non discret où l'humour est présent sur la société et la vie de chaque  générations...

Bruno Antoine Pol

260 rue Legrin

30132 Caissargues

 

04.66.76.09.16

06.16.79.39.82

 

mail : bruno.pol0592@orange.fr

 

Actualité

Les yeux du silence
Tant qu'il y aura des loups
Le cercle du Maïgan
Emotions poétiques
COMTESSE DE CAMARGUE ( 30e plus 2e de port )
Des passantes à l'oiseau blanc
DE SEL ET DE MIEL (30e port inclus)
De Sel et de Miel , Le Prince et la Comtesse de Camargue, Comtesse de Camargue. La Trilogie de la Camargue , trois ouvrages illustrés par l'Artiste Peintre José Pirès.
LA COMTESSE ET LE PRINCE DE CAMARGUE ( 30euros ttc port 2e en sus pour la France)
France loups